Fleurs

Roses trémières : l’oeil du peintre

La Gabertie a encore eu la visite  cette année, comme les années précédentes, de Robert O’BRIEN,  aquarelliste américain de grand talent, amoureux des vieilles pierres et aussi -entre autres- de nos roses trémières -hollyhocks en américain-, justement en fleurs en ce moment et dont il sait rendre la couleur, la finesse et la luminosité d’une étonnante façon.

RoseTrémière - copie

Robert habite au Vermont où se situent beaucoup de ses oeuvres -qui, bien sûr, comportent  aussi beaucoup d’autres sujets que nos fleurs- mais vient en France chaque année où il anime des “workshops”  pour initier ses élèves aux secrets de l’art de capter, avec une infinie patience les ombres et la lumière.

H-hocks-Puy-d_Arnac-280x373 - copie 2

                                                         hollyhocksbarnwood-274x390 - copie

 

Comme il  explique: « I have been painting in the watercolor medium for over forty years. One of my main objectives in watercolor painting is to create light through the use of shadow. In painting ordinary images, I find a fascinating interplay between the two. The transparency of the medium helps in bringing shadows alive while allowing the light to glow. »

Blue-Shutters.jpg-280x384 - copie

Ses aquarelles, comme vous pouvez le  constater sur les quelques exemples ci-joints, sont d’une finesse et d’une précision stupéfiantes. Il est vrai que Robert n’hésite pas à consacrer de nombreuses journées à la capture et au  perfectionnement d’une seule de ses images. Et  il  n’est  donc pas étonnant qu’une longue liste de prix et de récompenses que vous trouverez sur son site à    www.robertjobrien.com   honorent cette oeuvre originale.

images-3 - copie

Les orchidées en plein boom

Le domaine de  La Gabertie figure -comme vous le savez- parmi les sites européens remarquables classés Natura 2000, notamment pour ses orchidées sauvages.

Or 2015 sera apparemment une année faste pour celles-ci.

Déjà des centaines de « Pyramidales »  roses parsèment les prés et  les collines autour du Hameau et de Coustals de La Gabertie.  En fait, il n’y en a jamais eu autant que cette année.

IMG_1176

IMG_1166
IMG_1168

 

 

Parmi les précoces très abondantes, notons aussi les nombreuses « Odeur de Bouc »  -haute tige dont le nom dit bien la particularité-  qui ne sont pas encore tout à fait à maturité.

IMG_1174

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et la saison des orchidées ne fait que commencer et vous  pourrez en découvrir plein d’autres au fil de vos promenades.

Invitation donc aux amateurs à venir découvrir ces petites ou grandes fleurs, étonnantes par leur mode de vie et de reproduction, si jolies et si variées dans leurs formes et leurs couleurs.

Pour les amateurs d’orchidées sauvages, voici 3 sites incontournables à visiter :

http://perso.numericable.fr/~durbphil/Index.htm    

http://www.orchisauvage.fr/

http://ophrys-fred.blogspot.fr/

 

Le printemps est là

Parmi les nombreuses fleurs de La Gabertie, les  jonquilles sont les premières à nous annoncer printemps.

Et, ce matin, en me promenant près du Hameau, je m’aperçois qu’elles  sont en train d’éclore déjà – bien  précocement cette année.

Jonquilles- Grand gite de groupe dans le Lot et Garonne

Les voici donc, ces annonciatrices des douceurs printanières.  Courage, les beaux jours ne sont pas loin …

Les orchidées sauvages de La Gabertie

Les orchidées sauvages de La Gabertie

Notre terroir est riche de ces petites fleurs sauvages, discrètes  et somptueuses pour celui qui sait les observer et les apprécier. En voici un tout petit échantillon.. Longtemps favorisées par les activités pastorales et agricoles traditionnelles, ces plantes très originales par leur habitat et leurs stratégies de reproduction, aiment  nos terrains pauvres et aérés.

Encore faut-il entretenir ces prairies sèches qu’elles affectionnent, pour ne pas les laisser envahir de broussailles, ce à quoi nous encourage le classement de ce terroir parmi les sites protégés  au niveau européen dans le cadre Natura 2000.

Les orchidées présentent une très grande diversité de formes, de couleurs…et même d’odeurs. Chacune a des besoins très spécifiques (symbiose avec d’autres espèces végétales, pollinisation exclusive par certains insectes,etc) et la plupart occupent donc des niches très étroites. Elles fleurissent au Printemps, de Mars à Juin selon les espèces. Venez vous régaler de leur beauté et de leur diversité.