Le Blog de La Gabertie

Les orchidées en plein boom

Le domaine de  La Gabertie figure -comme vous le savez- parmi les sites européens remarquables classés Natura 2000, notamment pour ses orchidées sauvages.

Or 2015 sera apparemment une année faste pour celles-ci.

Déjà des centaines de « Pyramidales »  roses parsèment les prés et  les collines autour du Hameau et de Coustals de La Gabertie.  En fait, il n’y en a jamais eu autant que cette année.

IMG_1176

IMG_1166
IMG_1168

 

 

Parmi les précoces très abondantes, notons aussi les nombreuses « Odeur de Bouc »  -haute tige dont le nom dit bien la particularité-  qui ne sont pas encore tout à fait à maturité.

IMG_1174

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et la saison des orchidées ne fait que commencer et vous  pourrez en découvrir plein d’autres au fil de vos promenades.

Invitation donc aux amateurs à venir découvrir ces petites ou grandes fleurs, étonnantes par leur mode de vie et de reproduction, si jolies et si variées dans leurs formes et leurs couleurs.

Pour les amateurs d’orchidées sauvages, voici 3 sites incontournables à visiter :

http://perso.numericable.fr/~durbphil/Index.htm    

http://www.orchisauvage.fr/

http://ophrys-fred.blogspot.fr/

 

Les Rosières de Tournon

Dans son testament du 15 octobre 1826 Jean-Guillaume Dubruel, riche  propriétaire du village d’Anthé près de Tournon  écrit : « Je veux et entends que le revenu des biens que je laisserai à mon décès soit employé à doter et marier chaque année autant de filles vertueuses et méritantes qu’il y aura de mille francs de revenus aux biens que je laisserai… ».  La  première fête eut lieu en 1845 et couronna 21 Rosières. Le poète Jasmin, qui était présent, rédigea le poème  que l’on peut voir aujourd’hui encore sur la salle du cadastre à Tournon d’Agenais et le couronnement se fit sous la halle, comme aujourd’hui encore.

La fête des Rosières 2014- près du Grand Gite La Gabertie

Selon un règlement intérieur de 1908 la commission syndicale chargée d’élire les rosières devait choisir des jeunes filles de 16 ans révolus, nées dans une des paroisses de l’ancienne commune de Tournon-d’Agenais, soit tout le canton de Tournon actuel (dont Thézac). Une des jeunes filles devait toutefois être  de la commune d’Anthé, les autres venant des autres paroisses à tour de rôle.

La carriole des Rosières  -près du Grand Gite La Gabertie

Arrivée des Rosières -près du Grand Gite La Gabertie

 

 

 

 

 

 

 

Et, comme il y a plus de 160 ans, cette fête demeure l’occasion pour tous les habitants du canton de se réunir autour d’un programme bien chargé : Samedi soir, les « jeunes filles vertueuses et méritantes »  sont attendues sur la place de la mairie pour ouvrir le bal qui est précédé par un grand banquet et une course cycliste. Les jeunes rosières ne devront quand même pas faire la fête toute la nuit puisqu’elles sont attendues à 10h30 le dimanche matin pour la messe. Et à midi, elles devront être belles et fraîches car c’est toute la population du canton et les autorités du département qui seront réunies pour leur couronnement sous la halle… avec, à l’appui,  discours du Maire, du Conseiller Général et du Député de la circonscription. Et la fête se poursuit tout le dimanche avec des jeux, concours de pétanque, orchestre et grand feu d’artifice.

Les Rosières de 2014 - près du Grand Gite La GabertieLes discours du couronnement - près du Grand Gite La Gabertie

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi la tradition continue de vivre, comme encore en Août cette année, même si -grâce aux tribulations économiques- les dotations ne sont plus aussi généreuses qu’à l’origine et même si le mariage “dans l’année”  n’est plus obligatoire pour les lauréates.

La tourtière : un délice aérien … bien de chez nous !!

Plus qu’une tradition, la tourtière  est en Lot et Garonne, une véritable institution depuis bien longtemps …  Il s’agit d’une superposition de couches de pâte très fine, garnie de pommes et recouverte de chapeaux qui à la cuisson deviennent craquelés et croustillants à souhait. La tourtière est parfumée d’un mélange de rhum et d’armagnac.                                                         Une tourtière du Lot et Garonne - Grand Gîte

Elle aurait été ramenée lors des croisades et portait d’ailleurs le nom de « tourte sarrasine ». Elle était considérée comme  le plat du pauvre car elle est très économique… Initialement tourte salée, faite avec les restes, elle est devenue de nos jours un vrai gâteau de fête.

Recette de la tourtière - Grand Gite

Ingrédients :

  • Pour la pâte : 450 g de farine, 1 cuillère à café de sel, 2 oeufs entieres, 1 cuillère à soupe d’Armagnac, 4 cuillères à soupe d’huile, 1 verre d’eau.
  • Pour la garniture : 2 pommes (ou pruneaux / poires … ) marinées dans un mélange 1/3 sirop, 1/3 Armagnac et 1/3 Rhum.

Technique de préparation :

  • Sur une table recouverte d’un grand drap fariné,  étaler la pâte le plus finement possible afin qu’elle s’étende sur toute la surface
  • Laisser sécher puis badigeonner à la plume, au choix, d’huile ou de beurre fondu
  • Découper des cercles et les superposer. ils formeront le fond de la tourtière
  • Poser les pommes coupées et marinées et recouvrir de cercles de pâte
  • Terminer la tourtière par de fins chapeaux de pâte qui deviendront craquelants et croustillants après 40 minutes de cuisson.

   Poser la pâte - Grand GiteEtirer la pâte - Grand Gite

   

 

 

 

 

 

 

La fête de la tourtière est célébrée dans deux communes voisines du Lot et  Garonne : à Penne d’Agenais le deuxième dimanche de juillet et, plus proche de chez nous, à Tournon d’Agenais le 15 août. En dehors de ces deux dates, rien ne vous empêche de savourer cette spécialité remarquable !
Sécher la pâte - Grand Gite

 

 

 

 

 

Découper les chapeaux de pâte - Grand Gite Fête de la tourtière à Tournon d'Agenais près des Grands Gites de La Gabertie A déguster au Grand gîte!!

 

 

 

 

Le beau Léo

Je vous avais présenté, à la  fin de l’an dernier, notre jeune Léo bleu qui venait de remplacer au pied levé le vieux Léo blanc tué par des chiens errants et je vous annonçais qu’il avait fait un très bon début ici et qu’il aurait un très beau panache cet été.

Léo bleu à la fenêtre du Grand Gite de La Gabertie

Léo bleu à la fenêtre du Grand Gite de La Gabertie

 

 

 

 

 

 

 

Léo -c’est son nom car c’est son cri- a tenu parole et est devenu magnifique. Depuis  le début du printemps il abore un somptueux plumage qu’il ne cesse de déployer fastueusement pour notre plus grand plaisir, et aussi pour celui des poules, de mon tracteur, des chaises ou de tout autre chose animée ou inanimée de rencontre. Car il n’est pas difficile sur le choix de ses admirateurs et il est capable de continuer à faire la roue pendant des heures et des heures d’affilée sans même personne pour l’admirer.

Le paon de La Gabertie et le coq - Grand Gite

 

Mais, si vous voulez le voir avec sa pleine parure, il vaut mieux vous dépêcher quand même car bientôt il risque -selon la règle immémoriale des paons-  de commencer à perdre une à une ses belles grandes plumes … pour n’en voir repousser de nouvelles qu’au printemps prochain.

Si vous étiez venus plus tôt dans l’année, donc  pendant la saison des amours, vous auriez aussi profité de ses appels perçants “Léo, Léo,  Léo” -que l’on entend parfois jusqu’à Tournon-  qui sont paraît-il un très efficace réveille-matin campagnard. Mais peut-être apprécieriez-vous moins le cri que le plumage.

Léo bleu fait la roue - Grand Gite

Depuis que nous sommes arrivés ici en 1973  il y a toujours eu un ou plusieurs paons à La Gabertie. C’est un lieu qui leur convient et ils en aiment les espaces et les hauteurs.  Le Léo bleu actuel est un digne continuateur dans la lignée.

Léo bleu à La Gabertie - Grand Gite

Brêves rencontres

Quand vous vous  promenez autour de La Gabertie ou de Coustals, quand vous arrivez ou partez de la maison, de préférence le matin ou le soir, vous risquez de rencontrer quelques uns des charmants hôtes  de nos bois et landes : les chevreuils et les chevrettes.

Une biche comme un tableau impressionniste - Grand Gite Gabertie Lot

Arrivés ici il y a une vingtaine d’années, sans doute en provenance de la Dordogne,  ces graciles et sympathiques animaux ont  trouvé la région à leur goût et se sont beaucoup multipliés, pour notre plus grande joie. Une joie qui n’est cependant pas toujours partagée par les vignerons du secteur qui n’apprécient  pas trop que l’on grignote leurs ceps.

Un chevreuil méfiant et élégant - Grand gite Gabertie Lot

Ils/elles sont sur le domaine de La Gabertie dans un espace totalement protégé et où les chasseurs n’ont pas accès, mais  restent toujours farouches et  il n’est pas facile de les appocher, comme le montrent les photos ci-jointes. Mais c’est un plaisir toujours renouvelé de les admirer même de loin. Un joli souvenir à ramener de vos vacances ici.

La biche aux abois - Grand Gite Gabertie Lot

Natura 2000

Natura 2000 classe le site de La Gabertie

ophmouch-Grand gite de groupe dans le Lot et Garonneophverd-Grand gite de groupe dans le Lot et Garonnecephal-Grand gite de groupe dans le Lot et Garonne

A l’occasion de la signature à La Gabertie, en présence des autorités départementales, du premier contrat Natura 2000 en Aquitaine, Jean Claude Faffa a souhaité la bienvenue au Préfet en ces termes:

“Je vous souhaite la bienvenue à la Gabertie et vous remercie d’avoir bien voulu venir jusqu’à nous pour la concrétisation de ce premier contrat Natura 2000 en Aquitaine.

Nos pauvres collines ont bien besoin de cette marque d’intérêt. Après avoir, pendant des siècles, assuré la subsistance d’une importante population et ont à présent une valeur économique quasi-nulle. On sait en tout cas qu’à partir du 15° siècle elles ont été intensément travaillées -c’étaient surtout des vignobles, l’ancêtre du Vin du Tsar- et vers 1830 encore une douzaine de familles, soit au moins une soixantaine de personnes vivaient sur et de cette colline. Mais au tournant du siècle dernier, le phylloxéra puis l’exode rural ont mis un terme à cette activité, le point final étant mis après la dernière guerre.

Quand nous sommes arrivés en 1973, les bâtiments étaient en ruine et les pentes étaient en grande partie devenues une jungle impénétrable. Nous avons donc restauré et défriché pendant bon nombre d’années puis quelque 150 brebis ont redonné une utilité économique à ces pentes et, par la même occasion, entretenu et tempéré leur végétation.
Depuis que nous avons cessé l’élevage, il y a une dizaine d’années, l’envahissement de la végétation a recommencé et, chaque année, nous nous disons qu’il faudrait vraiment s’en occuper, mais chaque année il y a quelque chose de plus urgent ou qui parait plus important.

C’est pourquoi l’incitation de Natura 2000 a été bienvenue. Mais il ne s’agit pas seulement de repousser la jungle sur des terrains sans valeur économique: en situant le projet dans le cadre plus vaste et plus positif de sauvegarde d’espaces naturels très particuliers et très divers, originaux par leur faune, leur flore, leur biotope, et choisis à travers toute l’Europe, ce programme apporte du sens et de l’intérêt. C’est pourquoi nous avons souhaité y adhérer et que nous avons l’intention d’y donner suite dans la mesure de nos possibilités.”

Nouveau à La Gabertie: Piscines au sel

D’après les spécialistes “ les systèmes d’électrolyse  au sel constituent un nouveau concept dans le traitement de l’eau de la piscine: ils augmentent la qualité de l’eau, évitent l’utilisation de produits chimiques et facilitent les travaux d’entretien”. 

Aussi, à partir de cet été, nos piscines -tant au Hameau qu’à  Coustals- sont traitées au sel pour une eau plus limpide et sans odeur de chlore.

Comment fonctionne une électrolyse au sel ? Grand Gite au pays du Lot

Comment fonctionne une électrolyse au sel ?

On met dans la piscine environ 4 grammes de sel commun par litre d’eau (soit une proportion neuf fois inférieure à celle de  l’eau de mer). Une fois le sel dissous,  un courant électrique très faible transforme ce sel en chlore, produisant ainsi le désinfectant nécessaire pour détruire les micro-organismes présents dans l’eau.  Et une fois que le chlore a rempli sa fonction d’agent désinfectant, il  se retransforme en sel, ce qui permet d’avoir une concentration de sel constante.

Piscine du Hameau - désomais au sel - Grand Gite au pays du Lot            La piscine de Coustals - au sel- Grand Gite au pays du Lot

 

 

 

 

Nous espérons que nos visiteurs apprécieront cette nouvelle formule qui rend les baignades encore plus agréables.

 

 

Bienvenue à la nouvelle Dame Blanche de La Gabertie

Aussi loin  qu’on s’en souvienne  l’échauguette de La Gabertie, la petite tour à l’angle du vieux manoir, était toujours la demeure d’une Dame Blanche qui, année après année, y élevait une ribambelle de petits et qui le soir, assise à la lucarne, faisait entendre ses longs chuintements.

DameBlanch

Une “Dame blanche”, c’est à dire en termes plus précis une Chouette Effraie, joli oiseau blanc et roux d’environ 30 cm de long, au plumage très doux,   qui -comme le chantait Brassens dans le temps– “porte son coeur au milieu de la figure”. (Ses disques faciaux, formés de petites plumes blanches serrées, qui entourent ses yeux évoquent, en effet, la forme d’un coeur.)

La Dame Blanche dort le jour et se réveille à la nuit tombée pour chasser, avec une stupéfiante efficacité,  les nombreux petits rongeurs et autres animalcules qui grouillent dans nos prairies. Et, après sa digestion, elle regurgite une boulette a noire oblongue que l’on appelle “pelote de réjection”, qui contient d’une façon compacte les os et les poils de ses victimes.

Bien pratiques d’ailleurs, ces pelotes: elles lui évitent de construire un nid car, au rythme d’une par jour ça finit par faire un tas sur lequel la Dame pond directement ses 4 à  8 oeufs qu’elle commence immédiatement à couver (sans attendre la fin de la ponte, ce qui fait  que les petits de la portée seront tous de tailles différentes) pendant que son mari, cette fois,  la nourrit.

DameBlanchepetite

Et ainsi la famille se perpétuait jusqu’au jour, il y a  2 ans, où la Dame Blanche a soudain disparu, soit à cause de l’hiver très rigoureux soit pour une autre raison. Et nous guettions tristement le ciel car elle nous manquait.

Or voilà que ce printemps une nouvelle Dame Blanche vient d’arriver et  de se réinstaller dans l’échauguette. Nous n’avons pas encore de photos d’elle car elle est très discrète, et c’est pourquoi vous trouverez ici la photo de l’ancienne et d’un de ses rejetons.

Mais dès à présent c’est avec une grande joie que nous  souhaitons la bienvenue et une longue vie à la nouvelle Dame Blanche de La Gabertie. Et si un soir vous entendez des chchch chchch chchch répétés, rassurez-vous: ce n’est pas un fantôme, c’est elle.

Echauguette - copie

La maison du gouverneur de Tournon

grand-gite-1720ADF

En fouillant dans les Archives Départementales d’Agen les copies des actes de baptème, de mariage et de décès, nous avons fait de curieuses découvertes qui ont éclairé notamment les questions que nous nous posions sur la cartouche 1720 ADF gravée sur la margelle du grand puits, profond de 22 mètres au sommet de la colline qui occupe le milieu de la cour devant La Gabertie et grâce auquel le manoir et le hameau ont toujours eu de l’eau même dans les plus grandes sècheresses, fréquentes par ici:

La Dépêche du Midi parle de La Gabertie

 

La Gabertie, site de jeux Grandeur Nature

Pyrae, un jeu grandeur nature à La Gabertie

Avec ses  vieilles pierres et les souvenirs qui s’y rattachent, et avec ses grands espaces de belle nature préservée, le domaine du Manoir de La Gabertie offre un lieu et des possibilités idéales pour les organisateurs de jeux Grandeur Nature, des jeux où -pendant la durée d’un week-end ou plus- les nombreux participants, revêtus bien sûr des costumes de l’époque, vivent et agissent dans un  monde imaginaire riche de toutes les possibilités.

Nous avons déjà eu le plaisir de recevoir plusieurs jeux Grandeur Nature de la sorte et de nous trouver transportés avec eux dans des mondes différents, tout aussi passionnants.

Jeu grandeur nature à La Gabertie: Pyrae, le médiéval fantastique

Le dernier en date a été PYRAE qui a recrée ici au printemps dernier un monde médiéval fantastique en Grandeur Nature. Jugez-en plutôt avec ces quelques photos de personnages  participants … et avec l’entrée en matière du carnet des joueurs:

« Bienvenue dans un monde de Dark Fantasy sombre, froid, dangereux. Un monde ou tu subiras le rythme de la vie quotidienne de ses habitants, fait de violence et de règles rigides: Au sein du Refuge, oublier un rituel du quotidien ou laisser l’un d’entre vous avoir une baisse de vigilance et  c’est les Maraudeurs rentrent pour ouvrir la voie à leurs terribles maitresse, les Némésis… Vous apprendrez alors qu’il est possible qu’un GN finisse le samedi à 6h du matin ! »

 Rassurez-vous: le jeu ne s’est pas terminé le samedi à l’aube mais a continué jusqu’aux heures tardives du dimanche soir, à la grande satisfaction des nombreux protagonistes.
  Jeu Grandeur Nature à La Gabertie: Pyrae, le médiéval fantastique               Pyrae, un jeu grandeur nature à La Gabertie