Gîte de groupe

Les Rosières de Tournon

Dans son testament du 15 octobre 1826 Jean-Guillaume Dubruel, riche  propriétaire du village d’Anthé près de Tournon  écrit : « Je veux et entends que le revenu des biens que je laisserai à mon décès soit employé à doter et marier chaque année autant de filles vertueuses et méritantes qu’il y aura de mille francs de revenus aux biens que je laisserai… ».  La  première fête eut lieu en 1845 et couronna 21 Rosières. Le poète Jasmin, qui était présent, rédigea le poème  que l’on peut voir aujourd’hui encore sur la salle du cadastre à Tournon d’Agenais et le couronnement se fit sous la halle, comme aujourd’hui encore.

La fête des Rosières 2014- près du Grand Gite La Gabertie

Selon un règlement intérieur de 1908 la commission syndicale chargée d’élire les rosières devait choisir des jeunes filles de 16 ans révolus, nées dans une des paroisses de l’ancienne commune de Tournon-d’Agenais, soit tout le canton de Tournon actuel (dont Thézac). Une des jeunes filles devait toutefois être  de la commune d’Anthé, les autres venant des autres paroisses à tour de rôle.

La carriole des Rosières  -près du Grand Gite La Gabertie

Arrivée des Rosières -près du Grand Gite La Gabertie

 

 

 

 

 

 

 

Et, comme il y a plus de 160 ans, cette fête demeure l’occasion pour tous les habitants du canton de se réunir autour d’un programme bien chargé : Samedi soir, les « jeunes filles vertueuses et méritantes »  sont attendues sur la place de la mairie pour ouvrir le bal qui est précédé par un grand banquet et une course cycliste. Les jeunes rosières ne devront quand même pas faire la fête toute la nuit puisqu’elles sont attendues à 10h30 le dimanche matin pour la messe. Et à midi, elles devront être belles et fraîches car c’est toute la population du canton et les autorités du département qui seront réunies pour leur couronnement sous la halle… avec, à l’appui,  discours du Maire, du Conseiller Général et du Député de la circonscription. Et la fête se poursuit tout le dimanche avec des jeux, concours de pétanque, orchestre et grand feu d’artifice.

Les Rosières de 2014 - près du Grand Gite La GabertieLes discours du couronnement - près du Grand Gite La Gabertie

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi la tradition continue de vivre, comme encore en Août cette année, même si -grâce aux tribulations économiques- les dotations ne sont plus aussi généreuses qu’à l’origine et même si le mariage “dans l’année”  n’est plus obligatoire pour les lauréates.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Fields marked with * are required